CHANGEONS NOISY LE ROI
Newsletter Février 2021


Noisy le Roi : Des projets immobiliers sous la pression de l’Etat.

 

 

 

Nous souhaitons revenir sur l’article concernant Noisy Le Roi dans les Nouvelles de Versailles du 27 janvier 2021.

Revenons sur le titre, dans celui-ci notre Maire annonce une relance des projets immobiliers sur notre commune avec deux zones privilégiées : Montgolfier et Chaponval. Ces deux parcelles privées sont soumises au droit de préemption de l’EPFY (établissement public foncier des Yvelines) qui a pour finalités : sur la zone Chaponval de construire un projet immobilier urbain (800 appartements), et sur la zone Montgolfier de valider le projet de 500 appartements déjà élaboré par le cabinet conseil.

Malheureusement nous ne pouvons que constater le manque de discernement et de prospective de la part de l’équipe majoritaire. En effet dans un souci d’esprit village, qui n’existera plus, elle a oublié les impératifs fixés par la loi. Elle n’a pas eu l’initiative, comme l’a fait Bailly, de présenter un projet alternatif avec insertion des handicapés et création de logements en acquisition sociale.

 

La loi SRU s’applique à Noisy le Roi du fait de notre entrée dans VGP depuis 2011, cette loi impose aux communes, de plus de 1500 habitants en Ile-de France, d’avoir 25 % logements sociaux.  C’est en connaissance de cause que l’équipe municipale de l’époque dont faisait partie Marc Tourelle a voté l’entrée de Noisy le roi dans VGP. Avec dans l’idée que cela devait rapporter à la ville ? ou pour d’autres raisons ?

 

Par exemple, Saint Nom la Bretèche qui ne fait pas partie de VGP n’a pas d’obligation en matière de quota de logements sociaux.

 

Les Noiséens donnent tous les ans à VGP 1,5M€ de frais de fonctionnement et 0,7M€ pour le traitement des déchets. A quoi a servi cet important investissement cumulé sur 10 ans de 15 millions?

 

Pour l’avenir, nous ne souhaitons pas nous retrouver avec des projets non réfléchis sans vision d’ensemble comme pour le projet FREE, résolu par une mobilisation citoyenne entrainant l’intervention du préfet et ordonnant le retrait du projet sur le Rond-Point du Centaure.

 

On ne lance pas de concertation en urgence pour pallier à un manque de politique d’urbanisme à long terme. Gouverner c’est prévoir ! Quid de la création de pseudos groupes de travail alors même que le projet est déjà bouclé ?

 

Dans le cadre de grands projets immobiliers, circulation douce, environnement, 5G, de réelles concertations et non des réunions d’information doivent être engagées auprès de la population.

 

Il est encore temps pour nous de prendre en main notre avenir et installer une réelle démocratie participative.

CHANGEONS NOISY LE ROI
UN PROJET A 2 MILLIONS ET 5 ANS DE TRAVAUX
LA CIRCULATION DOUCE A NOISY LE ROI VUE PAR LA MAJORITE MUNICIPALE

Nous pourrions « féliciter », Monsieur Le Maire, pour la qualité de la présentation du projet de circulation douce à Noisy Le Roi, faite par M. Courboulay (Architecte du projet Montgolfier) ; si celle –ci avait été la présentation finale et l’aboutissement d’un processus partagé concernant la circulation douce à Noisy le roi.

Mais cette réunion et présentation nous posent plutôt des interrogations :

 

  • Pourquoi un seul projet ?  Y- a-t-il une seule méthode pour concevoir des axes de circulation douce ?

  • On ne voit pas la finalité et la priorité de ce projet pour changer la vie des Noiséens : permettre à nos jeunes d’aller à l’école de façon sécurisée ou inciter les adultes à utiliser leurs vélos pour aller faire des courses ?

  • Aucune argumentation technique valable et vérifiable présentée (Largeur des pistes cyclables, conséquence de la réduction des axes de circulation…)

  • Le projet de la circulation douce s’intéresse-t-il seulement à la circulation des vélos : Quid des piétons, navette électrique (proposition de campagne), bus… 

  • Détails financiers réduits à son minimum : quelle part reste à la charge de la mairie ? Comment cette part est financée ? Projet à 2M€

  • Estimation du nombre de Noiséens qui vont l’utiliser ?

 

Tout ça pour constater :

 

  1. Qu’une fois de plus le dossier est géré avec seulement quelques élus de la majorité. Qu’une fois de plus les élus de l’opposition n’ont pas été associés à cette étude.

  2. Qu’une fois de plus pas de choix alternatif proposé

 

  1. Qu’une fois de plus, les modifications de sens de circulation décidées unilatéralement, sans concertation de Noiséens.

  2. Pas d’état des lieux partagé.

  3. Aucune prise en compte de la dangerosité de la montée du rond-point du Centaure à la piste cyclable après le pont de l’autoroute, doit-on attendre un accident pour faire quelque chose. Alors que ce sont les premiers utilisateurs de leurs vélos tous les week-end, sur 12kms de pistes très fréquentées.

 

 

Conclusion :

 

Quid du débat démocratique !!!, le dossier présenté est sans réel contenu.

 

Quel est l’objectif => Dire que vous l’avez présenté à l’ensemble des élus ?

 

Catherine DOTTARELLI

André BLUZE

Magali PRADEL

Michel BOISRAME