Fête de la bière : Courrier au Maire sans réponse

 

Monsieur le Maire, Marc

 

Nous nous faisons le relais de nombreux Noiséens qui s’étonnent, s’inquiètent et s’interrogent sur l’organisation de la Fête de la Bière en ce te temps d’épidémie.

Dans le même temps la journée de la Brocante a été annulée, les Noiséens restent donc perplexes devant cette incohérence.

Dans le même  temps aussi de nombreux maires de villes classées, comme Noisy,  dans une région dite zone rouge ont pris la décision d’annuler ces rassemblements et festivités, par mesure de prudence.

Peux-tu nous assurer que le Préfet a donné son autorisation ?

Comment sera organisée la sécurité de cet événement ?

Si nous louons l’instauration de ce genre d’activités festives, nous restons réservés, comme de nombreux Noiséens, sur son maintien en cette période.

Cordialement

Catherine, André, Magali et Michel

Travaux routiers : Courrier au Maire 

Monsieur Le Maire,

 

Noisy le roi est confrontée à une situation insolite et nous souhaitons que tous les conseillers municipaux en soient conscients et participent à la clarification du sujet des travaux de la route qui va de la zone Montgolfier au quartier de la Quintinie.

Compte tenu du remblaiement qui est fait, le montant global des travaux va probablement se situer entre 1 et 2M€. Un montant significatif pour la commune, qui impose que le dossier soit suivi de près.

Dans le cadre de la transparence et de la démocratie participative, nous devons un éclairage sur le sujet à l’ensemble des Noiséens et Noiséennes.

Nous avons posé la question au conseil municipal de juillet, et il nous a été répondu que cette route était financée par la SNCF.

Nous constatons qu’aucun panneau d’information n’est apposé sur  l’un des deux côtés de l’entrée de chantier.

 La municipalité doit donc pouvoir nous informer sur le montant des travaux. Qui les finance, et si ce n’est pas la commune, dans quel objectif ?

Dans l’attente de ton retour

Bien cordialement

Catherine Dottarelli, André Bluze, Magali Pradel, Michel Boisramé

Notre intervention au Conseil Municipal du 08/06/2020

Monsieur le Maire, Mesdames, Messieurs Adjoints et Conseillers ;

 

Lors de la campagne électorale, nos deux listes ont prôné l’instauration d’une démocratie participative. Celle-ci, le conseil municipal étant installé, doit se traduire dans les faits.

Le développement de Noisy le Roi ne pourra se faire sans la mise en place d’un nouveau type de gouvernance dans lequel le dialogue démocratique entre la majorité et l’opposition devra être permanent.

Tout comme vous nous sommes redevables vis-à-vis de nos électeurs de nos promesses. Nul ne détient la vérité première, ce n’est que par des échanges entre élus majoritaires et opposition que se construira cette démocratie participative.

 

Nous sommes ainsi très  satisfaits de votre accord quant à notre présence en binôme dans les différents groupes de travail, c’est un début d’ouverture. A notre sens les différentes commissions et groupes de travail doivent en effet constituer la pierre angulaire du développement de notre ville.

 

Pour cela une commission ne doit être en aucun cas une simple chambre d’enregistrement d’une décision déjà prise, notre participation sera donc active constructive mais critique. Le travail résultant devra être le fruit d’un dialogue réel sans peur de la transparence, ce qui ne fut pas forcément le cas dans le passé, une rupture doit donc s’opérer et nous ne doutons pas qu’elle s’opère pour ne pas retomber dans les travers d’une gouvernance archaique, ne correspondant pas au fonctionnement d’une démocratie locale moderne, ouverte et créative.

 

Nous nous interrogeons sur certaines commissions

N’est-il pas plus cohérant de lier personnel et inter-communalité, cela permettrait de bien appréhender la future organisation que subira probablement la collectivité territoriale.

De même certains sujets ne font l’objet d’aucune commission dédiée. Sur ceux-ci nous serons très vigilants que ce dialogue démocratique soit présents. En effet le développement de Noisy ne doit pas se faire de manière cloisonnée au sein d’un petit groupe de personnes. N’oublions pas que l’avenir de notre commune doit se construire pour et avec les Noiséens.

Toujours dans le cadre de cette nouvelle gouvernance nous constatons que des sujets tels que la santé, la vie associative les liens inter générationnels et la fusion ne font pas l’objet de commission ou groupe de travail. Nous ne pouvons développer notre commune sans aborder cela.

 

La transformation démocratique de notre collectivité implique donc une remise à plat de nos pratiques,  des méthodes et outils dédiés à la participation des Noiséennes et Noiséens aux décisions communes. Nous devons donner une transparence à nos travaux.

 

En conclusion, nous sommes un groupe d'opposition tel que l'a "défini" le résultat du scrutin du 15 mars. Mais nous ne serons pas dans une opposition systématique, nous serons pour une opposition constructive pour le bien des Noiséens, ce qui a toujours été notre motivation Le changement d'ère que nous prônons devra commencer par un changement de mode de gouvernance, de communication et de collaboration.